Le Prince – 15

C’est qui Matteotti papa ? un type un député J’ai vu dans le journal il est mort ? oui Et pourquoi on l’a tué ? je ne sais pas demande – il manque de dire comme toujours à ta mère. Je dois rendre visite aux chemises noires du village, descendons ensemble Luciano tu n’as pas encore honte de ton vieux père n’est-ce-pas marchons Bien sûr que non papa, alors Matteotti explique s’il te plaît.

Le petit boira une limonade à l’orgeat patron, ma tournée les autres. Paolo prend place, les autres ensuite s’assoient, Luciano retourne les explications dans tous les sens possibles à quatorze ans et en déduit deux choses Pourquoi je ne suis pas inscrit aux Jeunesses fascistes Pourquoi tuer un homme qui ne fait que parler. La radio du café rediffuse sans doute pour la trentième fois le même discours du printemps. Messieurs, il faut être pour ou contre nous. Ou fasciste ou antifasciste. Qui n’est pas avec nous est contre nous. La situation politique n’a jamais été plus simple en Italie.

Publicités
Article précédent
Article suivant
Poster un commentaire

2 Commentaires

  1. Luciano est résolument un enfant précoce. Les deux questions qu’il se pose sont profondes et pourraient engager toute sa vie. Si le père de Luciano est peu loquace sur la mort violente de Matteotti, n’est-ce pas parce que le Duce en a, en 1925, revendiqué l’enlèvement, prélude à l’annonce des «lois fascistissimes» qui consacre le principe du parti unique italien, le parti fasciste?

    Que dire de cette citation proposée par l’écrivain historien? Elle est troublante. N’a-t-elle pas une ressemblance inquiétante avec une autre, plus contemporaine, d’un président qui a créé la notion d’axe du mal. Ce dernier aurait-il lu les carnets de l’homme des squadracce? Bon. Je m’égare. Y aurait-t-il des jours pairs à ce fascinant récit?

    Réponse
    • rvjeanney

       /  26 mars 2011

      Pierre, vous faites à merveille les explications de ma brumeuse production (qui restera les jours impairs, c’est une discipline qu’un farfelu de mon espèce doit s’imposer radicalement s’il veut continuer son projet).
      Merci pour vos bons mots et votre fidélité, précieux.

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :