Outlook express # 11

Quelque part à Paris ou pas loin, dans le ciel tournoie un gentil pigeon constipé. Cette nuit, il aura l’idée de se poser sur une fenêtre et de se déconstiper le plus largement possible pour dire à l’homme brun derrière cette fenêtre  d’abord de suivre Besson ou Kouchner, et aussi qu’il n’est qu’un petit paltoquet.

La morale de cette fabliette : bosser plus c’est comme manger plus, on ne fait qu’en chier davantage à la fin.

Publicités
Article précédent
Poster un commentaire

5 Commentaires

  1. Deux noms très évocateurs en politique française, si je saisis bien. Laisseront-ils eux aussi ces marques que distribue généreusement le pigeon-voyageur sur les bords de fenêtres?

    Réponse
  2. Bien dit !!

    Réponse
  3. Denise

     /  14 janvier 2011

    RV, c’est toute honteuse que je viens sur votre blog ou j’ai cliqué vraiment par hasard.
    Veuillez m’en excuser. J’avais cru comprendre que vous aviez cessé votre blog et j’étais tristounette. Mais que vois-je? des mots amis et cela me fait bien plaisir.
    Je reviendrai 😉

    Amicalement

    Denise

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :